L' agenda culturel caennais

La cérémonie d’ouverture du Festival du Cinéma Américain, nous y étions.

Publié par le 6 sept 2014 dans On vous parle | 0 commentaires

Il est 17h et nous y sommes. Nous nous trouvons devant le fameux tapis rouge du Festival du Cinéma Américain de Deauville, celui qui accueille depuis 40 ans des célébrités du monde entier.

Après une heure et demie de queue pour rentrer dans le Centre International de Deauville, la scène mythique est devant nous et nous laisse sans voix. Tout à coup, nous réalisons que nous sommes entourés par les plus grands du cinéma.

Le maire de Deauville, Philippe Augier, prend la parole pour rendre un hommage ému à Lauren Bacall et Robin Williams, tous les deux disparus cette année. A la fin de son discours, il invite la salle à se lever en écho à la scène du film Le cercle des poètes disparus où l’acteur demande à ses élèves de monter sur le bureau. Nous assistons alors à cette ovation émouvante pour Robin Williams, cet acteur désespéré qui a choisi de partir.

Il est à présent l’heure de présenter le Jury de cette 40e édition, présidé cette année par Costa Gavras. Pierre Lescure est appelé en premier, Président du Jury en 2002, il dit en plaisantant « 2002 a été la meilleure année, je me suis fait viré de Canal + et je suis venu à Deauville pour en présider le Jury ». Viennent ensuite Claude Lellouche, André Téchiné, Marie-Claude Pietragalla, Vincent Lindon et Jean-Pierre Jeunet. Emmanuelle Béart n’a finalement pas pu venir. Costa-Gavras, président du Jury, arrive en dernier et exprime son bonheur d’être à Deauville.
Est également présenté, le Jury Révélation Cartier : Audrey Dana, Anne Berest, Lola Bessis, Christine and the Queens, Freddie Highmore et Clémence Poésy.

Le Jury Cartier

Le jury de la compétition officielle

Les films en compétition pour la 40e édition du Festival du Cinéma Américain sont cités:
A girl walks home alone at night de Ana Lily Amirpour
The better angels de A.J. Edwards
Cold in July de Jim Mickle
The good lie de Philippe Falardeau
I Origins de Mike Cahill
It follows de David Robert Mitchell
Jamie Marks is dead de Carter Smith
Love is strange de Ira Sachs
Things people do de Saar Klein
Un homme très recherché de Anton Corbijn
Uncertain terms de Nathan Silver
War story de Mark Jackson
Whiplash de Damien Chazelle
White bird de Gregg Araki

Après cette présentation des films en compétition, il est temps de rendre hommage à la sublime Jessica Chastain, la star de cette édition du Festival de Deauville.

Le Jury entouré de Jessica Chastain

Nous sommes éblouis par cette cérémonie qui touche à sa fin. Avant la projection de dernier film de Woody Allen, un message du réalisateur est diffusé. Et c’est parti pour Magic in the moolight.

Le film est sublime, il est temps de rentrer sur Caen avec des étoiles plein les yeux.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>