En Live Musique

Report : un EXTRA! massif avec Johannes Volk

Sold-out quelques jours avant depuis octobre, des programmations massives, les soirées EXTRA d’Ass Bean Royal Klub au Cargö font vraiment mouche. La dernière en date, le 12 mars, n’a pas échappée à la règle. Retour sur une nuit complètement folle.

 

Des gens attendent à l’entrée à la recherche d’une précieuse place, certains ne savent même pas que la soirée est complète depuis trois jours. L’univers Techno et House s’est décidément créé une place à Caen. Tout se multiplie : les lieux, les événements, les artistes, la demande, le public. Depuis l’EXTRA XXL d’octobre et la « hype » nationale, le monde de la nuit à Caen est en train de vivre ses meilleurs moments.

Tout droit venu de Saint-Malo, c’est Nimah qui entame la soirée. Du groove, du groove et du groove, le tout est vraiment dansant. Il est minuit, et le public arrive d’un coup et bouge sans plus attendre sous les kicks du breton. Tout en restant subtil et posé, il arrive à ambiancer les premiers arrivés et à introduire cette longue nuit tout en classe.

Le caennais Seax reprend les rennes. Son arme secrète ? La rapidité mariée à une maitrise bluffante du rythme et des percussions assassines. La maitrise du doyen d’ABRK est juste hallucinante, il manipule le public avec une aisance déconcertante. Une concentration infaillible et un feeling qui ne peut qu’être le fruit de très nombreuses années d’expérience. Et le tout sur vinyles ! Un des DJ incontournables du coin, c’est bien lui !

 

 

On passe ensuite la frontière de l’Est pour aller en Allemagne avec un véritable OVNI : Johannes Volk. Une apparence pourtant sage et sobre, il ne fallait pas se fier aux apparences. Lier l’énergie de la Techno old school à la modernité et la curiosité de la science-fiction, c’est le défi de l’artiste. Il nous aura donné deux heures d’une musique hypnotique et qui réussi le pari de nous transporter dans d’autres galaxies. Un peu redondant mais toujours original, le set de Johannes Volk était la claque de la soirée.

 

 

Après avoir monté crescendo, notre coup de coeur des DJ caennais allait se charger d’achever le public en foule. Januszki diminue le tempo, mais nous attaque avec un registre bien différent en revenant à des rythmes puissants et sombres. Un set purement jouissif à chaque morceau, sa maitrise et sa sélection pointilleuse sont indéniables. Passant souvent dans la région (prévu aux Dimanches Électroniques et à la soirée « Séance » au BBC), on ne peut que vous recommander d’aller jeter une oreille à cette virtuosité.

 

 

EXTRA fini. On va se coucher, ou on va en after, mais on ressort sans aucun doute avec un agréable sentiment en tête. Celui que la scène régional talentueuse se trouve aussi dans les musiques électroniques, mais surtout que le monde du clubbing à Caen commence sérieusement à s’épanouir et à déployer ses ailes. La suite nous le confirmera, on l’espère très fort…

À propos de l'auteur

Pablo

Co-fondateur de Culturacaen.fr - Rédacteur Musique
Obsédé de mélodies et de bruits en tous genres. Aimer Jason Derulo, c'est ma plus grosse honte...